Ville de Sèvres - Sèvres Développement Durable

Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement
Accueil » Accueil

Accueil

Internet et la facture énergétique

 

Internet et la facture énergétique

France Info, le 08/07/2011 >> Jérôme Colombain
 
Envoyer un courrier électronique d'1 Mo à un destinataire qui l'affiche pendant 5 minutes sur son ordinateur et le conserve pendant 1 an sur un serveur informatique produirait environ 20 grammes d'équivalent CO2. Voilà le petit calcul auquel s'est livré l'ADEME, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

On savait déjà que les centres serveurs qui permettent à Internet de fonctionner consomment de l'énergie et donc produisent indirectement du gaz à effet de serre. On commence à savoir maintenant à quoi correspondent précisément nos usages quotidiens.

En France, toujours selon l'ADEME, chaque salarié d'une entreprise reçoit en moyenne 58 courriels par jour et en envoie 33. Résultat : une entreprise de 100 personnes produirait plus de 13 tonnes équivalent CO2 par an, ce qui équivaut à environ 13 allers-retours Paris-New York. Il faut dire que dans certaines entreprises, en plus, on imprime les courriers électroniques. S'abstenir de cette pratique permettrait d'économiser 5 tonnes d'équivalent CO2 par an.

Les clés USB, pourtant inertes en apparence, seraient, parait-il, très énergivores. Copier un document de 200 pages d'une clé USB vers un ordinateur puis lire ce document au rythme de trois minutes par page consommerait environ 800 grammes équivalent CO2, 490 grammes équivalent fer et 191 grammes équivalent pétrole !

 
La rédaction
Haut de page

Soyez le premier à réagir


Mentions légales | Plan du site | Rechercher | Imprimer | Envoyer à un(e) ami(e) | Contact

Fait avec siteautomatik nouveau serveur